L'assemblage du corps de chauffe est a présent fait.

des cornières de 30x30 ont été soudé au corps de chauffe.

Des supports démontable ont été fixé au casing.

Voici quelques photos de l'assemblage

assemblage corps de chauffe 4assemblage corps de chauffe 5assemblage corps de chauffe 1assemblage corps de chauffe 2assemblage corps de chauffe 3

Il y a 5 sortie sur le dôme du corps de chauffe : 2 en 3/4" et 3 en 1/2"

Voila le schéma de montage du groupe vapeur du bateau.

Schema Groupe Vapeur Charlotte

Il y a 5 sortie sur le dôme du corps de chauffe : 2 en 3/4" et 3 en 1/2"

- Sortie Vapeur pour la machine en 3/4",

- Sortie Soupapes en 3/4",

- Sortie Purge a chaud en 1/2",

- Sortie Accessoires en 1/2 tel que le Manomètre et les sifflets,

- Entrée Arrivée d'eau des pompes.

 

La tuyauterie en rouge et orange foncé représente de la vapeur. en orange claire de l'eau réchauffé et en bleu de l'eau froide.

 

Le fonctionnement générale sur un bateau à vapeur est le suivant :

La vapeur est prélevé dans la partie la plus haute de la chaudière. c'est partie de la chaudière est appelée le dôme vapeur.

La vapeur alimente le Moteur en passant par le Registre. Le registre est si on veut la pédale d'accélérateur du bateau.

Une fois la vapeur utilisée par le moteur, elle est soit relachée soit elle est condensée en eau qui après déhuilage sera réinjecté dans la chaudière.

Suite à un petit calcule et comparaison avec d'autres bateaux, il s'avère qu'il est nécessaire de passer en 3/4" pour l'alimentation en vapeur du moteur et pour les soupapes.

Il s'en ai suivit un petit jeu pas très drôle qui a consisté à mettre la chaudière sur la perceuse.

percage corps de chauffe 1

Voici un évènement qui m'a réchauffé le coeur.

On a sortie le bateau de l'atelier et on l'a remis sur sa remorque.

Le bateau n'est pas fini mais il est bien avancé.

Sortie bateau atelier 1Sortie bateau atelier 2Sortie bateau atelier 3Sortie bateau atelier 4

Premier test de la machine :D

Machine Oct 2015

Je me suis trouvé une chaudière.

C'est une chaudière à tube d'eau Ofeldt de 24.5 litres de contenances dont voici les plans historiques.

Chaudiere plan01Chaudiere plan02

La chaudière est bien avancé.

Voici quelques photos de mon aquisition.

Chaudiere Corps de chauffe

Chaudiere casingChaudiere Dome en laiton repousseChaudiere briques réfractaires et grille de foyer

J'ai eu aussi avec quelques accéssoires dont un magnifique niveau d'eau.

Chaudiere Accessoires

Il y a encore pas mal de petites opérations a faire sur cettechaudière mais le gros oeuvre est fait.

Cette article est une reprise de celui fait par la personne ayant commencé la chaudière.

 

Pour alimenter la machine en Vapeur, le choix s'est porté sur une chaudière ayant :

  • une inertie thermique raisonnable (pour limiter le temps nécessaire à la première chauffe),
  • une surface de chauffe confortable, quitte à réguler la chauffe par la quantité de combustible enfourné. - un bon rendement (le corps de chauffe complet est situé au dessus du foyer).
  • un poids contenu (pour contrer les désavantages d'une chaudière verticale, au centre de gravité haut qui nuit à la stabilité du bateau).
  • une surface au plancher contenue, pour pouvoir circuler dans le bateau

Chaudiere plan02

Après plus d'un an de cogitations et de plans, le choix a été arrété sur une chaudière verticale de type Ofeldt, dont voici les caractéristiques principales :

  • Chaudière à tubes d'eau,
  • Volume : 24.5 litres,
  • Surface de chauffe : 2.37 m²,
  • Carburant : bois ou charbon,
  • Poids : estimé à environ 200 kg,
  • Timbre : 8 bars,
  • Pression de service : 6-7 bars.

 

 

 

 

 

Le Corps de Chauffe :

Sur le principe d'une Ofeldt, le corps de chauffe est suspendu au dessus du foyer. Il est maintenu par quelques bras soudés au corps sur sa partie supérieure, et en appui sur le Casing.

La hauteur entre la grille du foyer et le bas du corps de chauffe est déterminante pour un bon rendement de la chaudière. Trop basse, surtout pour une chauffe au bois, et les flammes n'auront pas le temps de se former correctement, ce qui limitera la quantité d'énergie réellement utile. Ici, nous avons deux hauteurs mesurées :

  • de la grille de foyer au bas du Drum : 230 mm
  • de la grille de foyer au bas des serpentins : 340 mm

Les serpentins :

couronne cuivre 50m

Le corps de chauffe est composé de 15 serpentins en tube de cuivre de 15x13mm.

Longueur de chaque serpentin : 3.30m

Soit une couronne de 50m au total.

 

 

 

 

 

 

cintrage serpentin

Cintrage manuel d'un serpentin, préalablement rempli de silice pour éviter l'écrasement du tube :

 

 

 

 

 

 

 

serpentins

Attention au sens de cintrage, à gauche ou à droite, sans quoi il serait impossible de monter tous ces serpentins sur le Drum avec une telle densité !

 

 

 

 

 

 

 

Les corps principale :

drum

Le cylindre est en acier de 10mm d'épaisseur

  • Viroles en Acier :
  • longueur 30mm,
  • diamètre 22mm,
  • percées puis filetées afin de faire pénétrer la soudure à l'Argent 40% pour les liaisons de serpentins

 

 

 

 

fond bombe 1

Les fonds bombés sont en acier de 12 mm d'épaisseur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Toute les soudures Acier/Acier sont réalisé au TIG par un professionnel belge :

  • en 3 passes pour : les fonds bombés, les cylindres et le dôme vapeur
  • en 2 passes pour les viroles

dome vapeurcouvercle de dome fini short

Le dôme vapeur en Acier a été usiné dans la masse

un couvercle fait 10m d'épaisseur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dome vapeur soude 2 passes

Le dôme vapeur est soudé au TIG en deux passes :

  • La première passe en inox pour l'étanchéité
  • La seconde passe en acier pour la solidité...

 

 

 

 

 

 

 

Le corps de chauffe a été réalisé par un collègue vaporiste belge, Eugène Lebrun, que je remercie pour son superbe travail. Voici la photo du résultat :

corps de chauffe chgt dome

La Grille de Foyer :

La grille de foyer a un diamètre de 461mm, et repose sur son support (un anneau en Acier soudé au Casing) sur une surface réduite (10mm de bord sur toute la périphérie de la grille). Un isolant rigide de 6mm d'épaisseur est intercalé entre la grille de foyer et son support, pour limiter la diffusion de la chaleur vers le casing. Pour une question de maintenance, elle est décomposée en trois panneaux afin de pouvoir sortir par le gueulard de la chaudière.

grille centrale avant soudureElle est réalisée à partir de 27 barreaux en Acier doux, de 20mm de haut, pour 8mm de large. Ces barreaux sont espacés de 10mm, par des cales en acier doux de 20x20x10mm. Il en faut une centaine au total. Les découpes sont réalisées à la scie à ruban. Pour améliorer la qualité de la soudure, les cales sont chanfreinées sur 4 arêtes.

 

 

 

 

 

 

 

grille1 apres meulage

Après assemblage par soudure à l'arc recto-verso de chacun des trois panneaux, une séance de meulage permet d'obtenir une grille plane

 

 

 

 

 

 

 

 

 

grille terminee

Une couche de peinture (en bombe) résistant à 600°c permettra de préserver la grille de l'oxydation durant le stockage avant la première mise en chauffe

Au final, le pièce central pèse 6,8kg et les deux autres 4,7kg chacune. Soit un total pour la grille complète de 16,2 Kg.

 

 

 

 

 

 

 

Les Briques Réfractaires :

Les briques réfractaires à la base du foyer sont aux nombres de 6, d'une hauteur de 180 mm pour 30 mm d'épaisseur. Elles sont en béton réfractaire référence SC135-2 provenant de la société GOETZ S.A. Ce béton a une température limite d'emploi de 1350° c, largement supérieure à notre utilisation.

Brique refractaire moule 1Brique refractaire moule 2

Le moule est réalisé en bois. La base est en contreplaqué de 20 mm d'épaisseur, dans laquelle sont pratiquées deux rainures à la défonceuse. Ces rainures recevront les parois cylindriques.

Les deux parois sont en ISOREL de 5mm d'épaisseur pour 200 mm de large. Pour éviter que ces parois ne se déforment lors du moulage, des équerres en CTP sont collées-vissées à l'extérieur du moule. La paroi extérieur reçoit aussi, en plus, un cerclage périmétrique sur sa partie haute.

 

Brique refractaire empreinte geulardBrique refractaire separateurs

Une des briques se trouvant sous le gueulard, sa forme supérieure doit épouser le contour du gueulard. Pour faciliter le moulage, une empreinte sera découpée au fil chaud dans du polystyrène extrudé.(photo de gauche).

Pour éviter que le béton colle, deux techniques sont employées : - la pulvérisation de graisse en bombe sur la surface du moule en contact avec le béton. - l'emploi de film étirable de cuisine. Les séparations entre briques sont découpées dans du tube PVC de 2 mm d'épaisseur (photo de droite).

Brique refractaire sechageBrique refractaire vibrage

Pour éviter les déformations au séchage , des pavés seront posés à l'intérieur du moule pour bloquer la paroi interne du moule. Par sécurité plus que par nécessité, ce séchage durera plusieurs jours à température ambiante.

Lors du moulage, une ponceuse vibrante sera appliquée contre le moule afin de faire vibrer le béton et éliminer les bulles d'air (qui remontent à la surface rapidement, comme le montre la photo ci-dessous). Cela permet d'obtenir un béton plus compact.

 

 

Brique refractaire demoulageBrique refractaire test

Voilà le résultat après démoulage, pour un poids de 21.6 Kg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Porte du Foyer :

porte de gueularporte de gueular charniere

La porte de foyer, ainsi que les charnières, est en inox 50/10ème 316L., découpées au laser.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'Enveloppe :

Casing

Encore appelée "Casing", l'enveloppe de la chaudière est réalisée en inox 316L. Une tôle en 15/10ème roulée servira de structure principale. Afin de supporter le corps de chauffe (suspendu), ce cylindre reçoit en haut un cerclage en acier de 40/10ème d'épaisseur pour 50mm de large, à titre de renfort soudé à l'intérieur du cylindre. A l'extérieur, un isolant de 25mm d'épaisseur sera fixé à la paroi du Casing. Cet isolant souple produit par la société GOETZ, résiste à 1200°c et permet de retenir la chaleur. A titre de parement, des lattes en bois seront posées verticalement. A titre d'isolant supplémentaire, les lattes ne sont pas directement en contact avec l'isolant. Un espace de 25mm est conservé afin de laisser un flux d'air frais entourer l'isolant. Trois cerclages en acier d'épaisseur 30/10ème pour 30mm de large, supportent les lattes en bois. Ces cerclages sont chacune soudés à la structure principale par 8 pattes de fixation en acier de 3x30x45mm.

 

 

 

 

 

 

Casing porte foyerLe gueulard est réalisé dans une tôle d'inox d'épaisseur 3mm roulée puis soudée au Casing.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Casing chapeau

Pour orienter les gaz chauds d'échappement vers la cheminée, un cône est réalisé en tôle d'inox 316L 10/10ème d'épaisseur roulée puis soudée au TIG. Ce cône sera par la suite recouvert de deux couches d'isolant souple. La chaudière sera couverte par un dôme en laiton repoussé, dont la fonction sera uniquement ornementale.

 

 

 

 

 

 

 

Le dome de laiton :

L'enveloppe inox de la chaudière est surmontée d'un dôme extérieur en laiton, qui a deux fonctions au delà de l'esthétisme : - D'une part, protéger l'isolant calorifuge situé au dessus du dôme inox. D'autre part, canaliser l'air frais verticalement vers la double paroi de la cheminée. Sa forme et sa taille ne permet pas une fabrication aisée en une pièce. Elle est donc décomposée en 3 parties :

un dôme en laiton tourné repoussé à partir d'une tôle laiton 12/10ème

une cornière cintrée (diamètre 698mm), issue d'un plat découpé dans de la tôle laiton 15/10ème puis plié (Rayon de pliage R int. = 6mm), pour la liaison avec les lattes de bois

une collerette faite d'une tôle cintrée (diamètre 150mm) munie que quelques pattes pliées permettant sa fixation sur le dôme en laiton repoussé.

dome de laiton plandome de laiton

 

Les Photos des "Rendez-vous de l'Erdre 2015" sont disponibles dans la section "Galeries de photos"

Rendez vous de l erdre

Voici la machine assemblée prête pour un test.

Test fonctionnement 01Test fonctionnement 02

Le remontage des vaigrages est presque fini.

l'effet rendu est vraiment chouette.

Vaigrage 01Vaigrage 02Vaigrage 03Vaigrage 04

Le Taud est presque finit.

Le plaquage a été posé et 2 couches de peinture a déjà été faite.

Le trou pour la cheminée sera fait quand la chaudière aura été fabriqué et poséé.

Reste aussi l'assemblage avec la coque a faire.

Toit 01Toit 02Toit 03

Voici une photo du piston du cylindre de distribution et les excentriques.

Piston distribution et excentriques

Le barreautage est fait.

Toit Hiloire 07Toit Hiloire 09Toit Hiloire 08

Comme vous pouvez le voir, l'hiloire du taud est poncé.

Toit Hiloire 04Toit Hiloire 05Toit Hiloire 06

De nouvelles images du moteur me sont parvenues. On y voit la bielle et de la crosse.

La crosse est réalisée en trois parties, les patins de glissement sont rapportés et réalisés en fonte grise.

Moteur Bielle et Crosse 01Moteur Bielle et Crosse 02

Le taud est commencé.

Vous pouvez voir ici l'hiloire du taud.

Il a été fait sur mesure avec un bouge identique à celui de la coque.

Cette structure lamellé-collé est relativement légère.

Cela devrait être du plus bel effet.

Toit Hiloire 01Toit Hiloire 02Toit Hiloire 03

De nouvelles images du moteur me sont parvenues. On y voit l'alesage du Cylindre, le bossages pour les purgeurs et le couvercle. Le tirroir cylindrique viendra se plaquer sur les lumières.

Moteur Alesage CylindreMoteur Cylindre et Bossages PurgeursMoteur Cylindre et Couvercles

Quelques images de l'usinage du moteur me sont parvenu. On y voit le socle, le bati, le dressage des glissières et le pré assemblage de l'ensemble. Le tout sera peint en vert foncé.

Moteur DressageMoteur Pre Assemblage 1Moteur Pre Assemblage 2Moteur Usinage Glissiere Colonne

Comme je manque de temps pour tout faire de front, je recherchais depuis un moment un petit moteur tout fait pour pouvoir profiter de mon bateau plus rapidement.

Un collègue vaporiste m'a proposé cette année de me le fabriquer.

 

Voici le projet :

Alésage 70 mm

Course 100 mm

Tiroir cylindrique

Arbre manivelle en porte à faux

Coulisse de changement de marche droite commande manuelle à l'arrêt

Pompe à eau

Volant coté excentriques et cote sortie d'arbre pour accouplement

Paliers bronze en deux parties sur arbre manivelle et tête de bielle

 

L'avantage de ce moteur est que les caractérisques du cylindre sont identiques au cylindre HP de mon projet.

Moteur Aspect general le volant sera de l autre coteMoteur Coulisse droite a poignée

Les plaques de Proue sont finies. reste a les fixer, vernir, et appliquer la dorure.

Plaque Avant 02Plaque Avant 01

Les Photos des "Rendez-vous de l'Erdre 2014" sont disponibles dans la section "Galeries de photos"

Rendez-vous de l erdre

Le choix de la chaudière doit se faire en fonction du moteur et de sa consommation de vapeur.

Le moteur choisi est le Triple de chez Eliott Bay. C’est un moteur Compound. Sur ce type de moteurs, on ne tient compte que du cylindre Haute Pression (HP) pour le calcul de la consommation de vapeur.

 

J’ai trouvé plusieurs méthodes de calcul :

La première :

Elle consiste à appliquer les chiffres empiriques mentionnés dans les revues spécialisées. On parle ainsi de 4 à 6 cm3 de vapeur/mn/dm² de surface de chauffe.

nous allons prendre 5cm3/mn/dm2

Si on se base sur la moyenne des 2 méthodes suivante pour caluler le volume de vapeur consommé par le moteur en cm3/mn/400t et à 600t, on obtient :

La consommation d’eau = 1350cm3/mn/400t et 2035cm3/mn/600t

On obtient une surface de chauffe de 192dm²/400t et 287dm²/600t

 

 

La deuxième provient de Jacques Fecherolle. C’est un membre du « Petit Train à Vapeur de Forest » au sud de BRUXELLES. Son Site

Lien vers la méthode de calcul : De la Théorie à la Pratique ou ce que je fais et pourquoi ca marche

à force de me documenter, je pense qu il y a une erreur dans la méthode :

Comme précisé, nous admettons des pertes de vapeur aux joints, bielles, etc de +/- 20%

cepandant, ce coéficient ne s'applique pas en moins sur le volume de vapeur a produire mais en plus.

Si on applique la méthode de calcul :

Diamètre Cylindre : 69.85mm (HP)

Course Cylindre : 101.6mm (HP)

Nombre de tours : 400 tours (vitesse haute de fonctionnement) et 600 tours (vitesse maxi).

Pression au manomètre : 6 bar

On obtient un Volume Vapeur/minute = 311 dm3/mn/400t et 466dm3/mn/600t

avec les pertes de 20% on obtient 373dm3/mn/400t et 559dm3/mn/600t

La consommation d’eau = 1343cm3/mn/400t et 2013cm3/mn/600t

On obtient une surface de chauffe de 192dm²/400t et 287dm²/600t

 

 

La troisième provient des cahiers écrit pas Léonard Suykens.

vous trouverez une compilation des ses cahiers ICI

Si on applique la méthode de calcul :

Diamètre Cylindre : 69.85mm (HP)

Course Cylindre : 101.6mm (HP)

Nombre de tours : 400 tours (vitesse haute de fonctionnement) et 600 tours (vitesse maxi).

Pression au manomètre : 6 bar

Puissance moteur : 3036.1w/400t et 4553.95w/600t

On obtient un Volume Vapeur/minute : 311,46dm3/mn/400t et 467,2dm3/mn/600t

Poid d'eau à évaporer avec les pertes : 1370,54gr/mn/400t et 2055,86gr/mn/600t

 

 

en cours de rédaction

7 couches de vernis ont été appliqué.

vous pouvez aussi voir que les panneaux avant et arrière ont été peint.

Vernis 04

Les Bancs avancent :D

vous pourrez remarquer que le panneau arrière est fini :D

Banc 02Banc 03Banc 04

Voici les 2 premiers plancher en pin d'oregon

La partie de gauche sera métalique. Reste les planchers avant à faire

Plancher 01Plancher 02

Le vernissage est commencé :D

Voici le bateau avec ses 2 premières couches.

Vernis 01Vernis 02Vernis 03

Montage des vaigrages sur les fausses membrures

Le vernissage est raté. il va me falloir les reponcer entièrement et les revernir.

Vaigrage 01

Voici la mise en place de l'armature du banc arrière et du cailleboti dans le bateau.

On peut aussi voir le panneau arrière en cours de réalisation.

banc 01Mise en place cailleboti

Mise en place du Panneau avant et des supports de plancher.

Les supports seront a revoir lors de la mise en place de la chaudière et de la machine.

Montage Panneau Avant

Voici une jolie pièce fini : Le Cailleboti en Teck

Cailleboti 01Cailleboti 02cailleboti 03

montage du safran.

Montage Safran

Voici le panneau avant prêt à être monté.

Panneau avant

Réception du réservoir d'eau en polyéthylène commandé.

il prendra place a l'avant du bateau.

Reservoir d eau

Le nom du Bateau "Charlotte" a été gravé dans la plaque arrière.

La dorrure sera faite plus tard.

Incription arriere

Les Photos des "Rendez-vous de l'Erdre 2013" sont disponibles dans la section "Galeries de photos"

Rendez-vous de l'erdre 2013

Les Vaigrages en acajou ont été débité.

J'ai appliqué une teinte pour uniformiser la couleur et protèger le bois du jaunissement.

Il faut ensuite les vernir en 4 couches minimum.

Vernissage Vaigrage

Le ponçage de l'hiloire est fini et les joints sur le pont sont fait.

Hilloire 4Hilloire 5Hilloire 6Hilloire 7

Le Gelcoat commandé a été livré.

Comme expliqué précédemment, je vais Gelcoater la coque pour l'étenchéifier et lui garantir une meilleur durabilité.

Tout d'abord je commence par un dépoussiérage de la coque.

Gelcoatage 1

Ensuite on applique le gelcoat a la patte de lapin (rouleau).

Il faut aller vite car le gelcoat durcit assez vite.

Gelcoatage 2

Et voilà le résultat.

Il me reste plus qu'à attendre que le gelcoat durcisse complètement.

Gelcoatage 3Gelcoatage 4

Petit point sur l'avancement des travaux sur l'Hiloire. comme vous pouvez le voir, les travaux ont bien avancé. Ils reste encore beaucoup d'heures de ponçage.

Les fausses membrures de coque ont été monté. Elles serviront à fixer les vaigrages.

Hilloire 1Hilloire 2Hilloire 3

quelques photos faites après le montage de la Crosse de quille sur la Coque du Bateau.

Il reste a passer un alésoir dans l'axe du tube de jomière dans le trou du support de gouvernail.

Crosse de Quille 1Crosse de Quille 2

Voici mon prototype de mon future réservoire d'eau. Il est en carton. j'y ai passé quelques heures :D

Reservoire 1Reservoire 2Reservoire 3Reservoire 4

Les travaux avancent sur le pontage. Les plabords sont presque fini.

Pontage 6

Vous pouvez aussi remarquer que l'habillage de l'hiloire est commencé.

hiloire 1hiloire 2

Mon père m'a offert une magnifique horloge Marine en Bronze.

Horloge Marine Bronze 1Horloge Marine Bronze 2

Sur la coque Helliott Bay, le réservoir d'eau est prévu à l'avant du bateau. Il est livré intégré à la coque du bateau. En fait il s'agit d'une paroi en fibre de verre assez épaisse mise à l'avant du bateau. L'intérieur de ce réservoir est livré non gelcoaté d'où le même problème : un risque d'infiltration d'eau dans la fibre de verre.

Au vu du risque pour la coque dans la durée, j'ai décidé de supprimer cette paroi pour y mettre un réservoir en laiton qui sera définitif et sans danger pour elle.

Quelques images du travail de découpe de la paroi

Cloison reservoir 1Cloison reservoir 2

Voilà le résultat :D

Cloison reservoir 3

Montage du tube de Jaumière.

une fois les trous percés et le tube en place, il ne restait plus qu'à fibrer pour qu'il soit solidaire de la coque et surtout que l'eau ne puisse pas remonter par là :D

Tube Jaumiere

L'entreprise voisine de l'atelier où se trouve mon bateau est spécialisée dans la fibre de verre.

Ils sont venus voir la coque du bateau par curiosité et il l'ont trouvé très bien réalisée.

Cependant, ils m'ont donné un conseil : la finition de l'intérieur de la coque est en roving très épais. Ils m'expliquent que l'eau qui se trouvera immanquablement dans le bateau finira par passer entre la résine et la fibre. Avec le temps, la fibre se décolera et le bois de la coque ne sera plus protégé. La solution pour éviter le problème est de gelcoater l'intérieur de la coque.

 

Me voilà donc parti pour 3 jours de ponçage de la coque pour faire de l'accroche au gelcoat :).

Poncage pour gelcoat

Je m'attaque cette fois au montage de la transmission.

 

Tout d'abord il faut pauser le logement de palier arrière.

Pause transmission 1

Pause transmission 1

une fois posé, le reste est facile à monter : pose du Presse-étoupe d'arbre, montage du palier de guidage d'arbre dans son logement, mise en place de l'arbre et de l'hélice.

Pause transmission 1

Pause transmission 4

Pause transmission 1

Voici quelques photos du travail réalisé sur le pontage du bateau.

Pontage 1

Pontage 2

Pontage 3

Pontage 2

C'est l'heure de livrer la coque à l'ébéniste qui va me faire les aménagements bois du bateau.

Je vais me permettre de lui faire de la pub car c'est quelqu'un qui m'a été recommandé plusieurs fois lors de mes recherches : AFB - Atelier Francis Baton

Livraison ebeniste 1

Livraison ebeniste 2

Les Photos des "Rencontres de l'Erdre 2012" sont disponibles dans la section "Galleries de photos"

rencontre-de-lerdre-2009 1

 

 

Usinage de la fonderie du Talon de Quille

Usinage talon de quille

Voici quelques photos des fonderies du moteur.

deballage caisse 5

deballage caisse 7

deballage caisse 8

deballage caisse 9

Plus d'articles...